Real to Reel

14.11.2013 - 11.1.2014

Vernissage, le jeudi 14 novembre à 18h, en présence de l'artiste

Artist



Real to Reel est la septième exposition monographique de la peintre luxembourgeoise Tina Gillen (née à Luxembourg en 1972) chez Nosbaum & Reding. Cette présentation, qui fait suite à son exposition Second Sight à la Crown Gallery à Bruxelles en janvier de cette année, réunit un ensemble d'oeuvres récentes qui s'intéressent plus particulièrement à la perception et au processus de représentation.

Comme à son accoutumée, les images sur lesquelles s'appuient les tableaux de Tina Gillen sont glanées dans le quotidien de l'artiste : illustrations de magazines, photographies, cartes postales, extraits de films ou de livres, mais aussi objets trouvés et photographiés au gré de ses déplacements, qui sont alors sont modifiés ou retravaillés en peinture selon une méthode que l'on pourrait qualifier de « défamiliarisation » (Victor Shklovsky). Or, si cette exposition prolonge les interrogations de séries antérieures, elles délaissent la narration au profit d'un dépouillement graphique qui permet à l'artiste de recentrer sa réflexion sur la capacité de la peinture à représenter le monde qui nous entoure et à la fonction de l'art dans notre appréhension de la réalité.

Dans Real to Reel, qui comme le titre l'indique s'interroge sur le passage du réel sur le support d'enregistrement (en l'occurrence le rouleau de pellicule), Tina Gillen joue notamment avec des effets de dédoublement pour nous replonger dans le bon vieux temps du Viewmaster. En même temps, ce procédé, qu'elle accentue en y glissant de légères variations, lui permet de renvoyer à la technique de la sérigraphie et son rapport à la peinture, mais encore à l'entraînement des images dans la projection d'un film. Ce faisant, elle boucle pour ainsi dire la boucle qui, de la réalité mène à la peinture par le biais de l'image photographique ou filmique.

L'exposition est complétée par une série d'oeuvres sur papier qui mêlent éléments figuratifs et abstraits pour sonder les limites de la lisibilité de l'image.

Tina Gillen a fait ses études à la Hochschule für Angewandte Kunst à Vienne et à HISK, postgraduat en arts plastiques à Anvers. En 2007, elle était artiste en résidence à l'ISCP à New York. Son travail a été exposé notamment au Mudam Luxembourg (2012), au M - Museum Leuven (2010) et à la Galerie der Stadt Remscheid (2008). Ses participations dans des expositions collectives incluent Künstlerhaus Bethanien à Berlin, Museum aan de Stroom à Anvers, Mudam Luxembourg, Plateform Garanti à Istanbul et Wiels à Bruxelles. Une monographie intitulée Tina Gillen : Necessary Journey a été publiée en 2009 par Hatje Cantz.