Stephan Balkenhol

27.4.2016 - 11.6.2016

La galerie Nosbaum Reding a le plaisir de présenter une quatrième exposition personnelle de Stephan Balkenhol. L’artiste propose une vision multiple de l’individu où la figure humaine perd ses caractéristiques de personnalité pour se confondre dans la masse des citoyens contemporains. Des sculptures et reliefs sculptés dans le bois, ainsi que des ensembles sculpturaux, présentent un personnage récurrent dans l’œuvre de Balkenhol qui relate un récit déshumanisé de l’homme de nos jours.

Né en 1957 à Fritzlar en Allemagne, Stephan Balkenhol vit et travaille à Karlsruhe et Meisenthal en Lorraine. De 1976 à 1982, il a étudié à l’Ecole des Beaux-Arts à Hambourg. Depuis 1992, il est professeur de sculpture à la Staatliche Akademie der Bildenden Künste à Karlsruhe. Artiste réputé au niveau international, Stephan Balkenhol montre son travail depuis le début des années 1980 dans de nombreuses institutions et galeries de par le monde.

Parmi les importantes expositions personnelles de Stephan Balkenhol au cours des dernières années, on peut citer Musée Sprengel, Hanovre (2003), Musée National d'Art Contemporain, Osaka (2005), Staatliche Kunsthalle Baden-Baden (2006, par la suite: Museum der Moderne Salzburg et MKM Museum für Moderne Kunst Küppersmühle, Duisburg), Deichtorhallen Hamburg (2008/09), Musée de Grenoble (2010/11), Kunstmuseum Ravensburg (2014), Landesgalerie Linz (2014/15), Leopold-Hoesch-Museum Düren (ensemble avec Jeff Wall) (2015/16). Suivront prochainement des expositions à la Fondation Fernet-Branca, Saint-Louis, Alsace et au Moscow Museum of Modern Art, Moscou.

Par ailleurs Balkenhol a conçu de nombreuses sculptures dans l’espace public, entre autres: Man with Fish, Chicago (2000), Four Large Figures, San Francisco (2005), Homme-Girafe, Strasbourg (2006), Sphaera, Salzbourg (2007), Balanceakt, Berlin, et Sempre più ..., Forum Romanum, Rome (2009), Mann im Turm, St.-Elisabeth-Kirche, Kassel (2012), monument en hommage à Richard Wagner, Leipzig (2013), monument en hommage à Jean Moulin, Metz (2014), Großer Kniender, Steinhagen (2015). Le travail de Balkenhol est représenté dans de nombreuses collections privées et publiques dans le monde entier.