Nachtstücke - Morceaux de nuit

Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie 2011

31.5.2011 - 18.6.2011

Vernissage le mardi 31 mai 2011 dès 18h

Artists

  • Dominique Auerbacher & Holger Trülzsch


Press Kit

Download Press Kit

Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie à Luxembourg, la Galerie Nosbaum & Reding a le plaisir de présenter une installation spécifique de Dominique Auerbacher & Holger Trülzsch, intitulée Nachtstücke - Morceaux de nuit, qu’ils décrivent ainsi:

« La nuit à Berlin, s'aventurer dans des lieux désertés où l'on pressent que quelque chose peut se passer à tout moment.
S’avancer à l'aveuglette dans les endroits les plus sombres et s’empêtrer dans des broussailles.
Dans l’obscurité, les ombres hybrides figurent le Unheimliche, au moindre craquement, tressaillir de peur d’une peur ancienne, toujours prête à resurgir.
Les vocalises printanières des étourneaux imitent les bruits de la ville, les moteurs de voiture, les sonneries de portables...
Des guérilleros jardiniers, dans le faisceau de leur lampe de poche, creusent furtivement des trous pour leurs plantations.  
Discerner des contours et des reliefs, prendre des images, des morceaux de nuit. Les éclairs du flash révèlent ce qui est là, juste à quelques mètres, devant soi.

L'installation Nachtstücke - Morceaux de nuit s'est construite à partir de nos errances nocturnes :
-    Sur deux murs en angle recouverts d'une peinture phosphorescente sont distribués irrégulièrement :
  160 images photographiques couleur, format 20 cm x 26,7 cm ;
  18 images/textes de même format.
-    Sons : enregistrement de vocalises d’oiseaux sur un fond de bruits de ville.
- Dans l'obscurité, toutes les 30 secondes, un stroboscope déclenche une rafale d’éclairs pendant 10 secondes.
L’instant de l’éclair, selon son déplacement dans l'espace et l'orientation de son regard, le visiteur distingue quelques-unes des images qui l'entourent.
Quand la rafale d’éclairs s'arrête, la salle retombe dans l'obscurité, les images réapparaissent sous la forme de rectangles sombres qui semblent flotter dans la lumière phosphorescence.
- Des petites lampes de poche sont mises à la disposition des visiteurs pour éclairer les images des murs.
Les visiteurs utilisent aussi le faisceau des lampes de poche pour inscrire des graffitis de lumière sur les murs phosphorescents, ces graffitis éphémères sont effacés par les éclairs du stroboscope.
Les éclairs du stroboscope projettent les ombres des visiteurs qui se sont rapprochés des murs pour regarder les images.
Après chaque rafale d’éclairs, dans l’obscurité, les ombres des visiteurs restent inscrites sur les murs phosphorescents pendant 30 secondes, puis tout comme les graffitis de lumière, ils sont éliminés par la rafale suivante d’éclairs qui à son tour projettera et inscrira des ombres. »

Dominique Auerbacher & Holger Trülzsch



Dominique Auerbacher (née en 1955 à Strasbourg, France, vit et travaille actuellement en France et en Allemagne) est professeure à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Elle a exposé dans différents musées et centres d’art dont entre autres: ARC – Animation Recherche Confrontation (département contemporain du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris), Schirn Kunsthalle Frankfurt, Frankfurter Kunstverein, Museum of Contemporary Art Chicago, Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, Kunstraum Innsbruck, Kunsthalle Hamburg, Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne Métropole et Staatliche Kunsthalle Baden-Baden. Elle a participé aux commandes publiques suivantes : Mission photographique de la DATAR – Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale (France), Observatoire photographique du paysage (Ministère de l’Environnement, France) et Linea di Confine (Reggio Emilia, Italie).
Dans son oeuvre, l’artiste plasticienne utilise divers médias en articulant l’image photographique avec le texte, la vidéo, la peinture et le son. Dans ses installations, elle interroge notamment le concept de paysage(s) ; l’esthétique de notre mode de vie à travers ses représentations dans les catalogues de vente ; l’amalgame du privé et du public ; l’ambiguïté de l’art comme moyen de penser, comme capital symbolique et économique…

Holger Trülzsch (né en 1939 à Munich, Allemagne, vit et travaille à Paris et en Allemagne) a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Munich, de 1960 à 1964. En 1969, il fonde avec Florian Fricke, le groupe musical expérimental "Popol Vuh". Sculpteur, musicien, peintre, photographe, vidéaste, son travail est montré au niveau international depuis la fin des a.’70, dont récemement la Maison Européenne de la Photographie à Paris en 2010 où il a montré un choix d’installations vidéo, de photos et de peintures. Il a conçu quelques projets artistiques en commun avec Dominique Auerbacher comme l’installation « Stop Look Listen Live », une réflexion sur le médium et le message dans notre actuelle société d’information.
 

Exposition réalisée avec l’aimable soutien de L’Institut français du Luxembourg