Xavier Mary

The Enigma of Steel

09.11.2017 - 06.1.2018

 


 

Artist



Press Kit

Download Press Kit

« Le feu et le vent viennent du ciel. Des Dieux du ciel. Mais Crom est notre Dieu, et il vit dans la terre. Autrefois des géants vivaient dans la terre, Conan, et dans les ténèbres du chaos, ils dupèrent Crom. Ils purent ainsi lui voler l’énigme de l’acier. Crom se mit en colère et la terre trembla. Le feu et le vent abattirent ces géants et ils jetèrent leurs corps dans les mers. Mais dans leur rage, les Dieux oublièrent le secret de l’acier et le laissèrent sur le champ de bataille. Et c’est nous qui l’avons trouvé. Nous ne sommes que des hommes, pas des Dieux, pas des géants. De simples hommes. Et le secret de l’acier a toujours porté avec lui un mystère. Tu dois apprendre sa valeur, Conan, tu dois apprendre ses lois. Car à personne, personne en ce monde tu ne dois te fier, ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. [Il désigne l’épée] À ceci tu dois te fier. »

L’exposition The Enigma of Steel de l’artiste belge Xavier Mary s’inspire librement du film Conan le Barbare réalisé en 1982 par John Milius à partir d’un récit de Robert E. Howard. L’action du film se déroule à l’Âge hyborien, une période fictive de l’histoire de la Terre située entre 14 000 et 10 000 avant notre ère (fin du Paléolithique supérieur). Le titre de l’exposition renvoie à la légende de l’« énigme de l’acier », telle que racontée à Conan par son père.

Les œuvres de Xavier Mary se présentent sous la forme de panneaux d’acier brut laminé gravés au coupeur plasma. Leurs motifs, outre une retranscription du dialogue situant la légende des origines de l’acier, représentent les épées qui servent de fil rouge au récit du film, soit celle forgée par le père de Conan (« Master Sword ») et celle que Conan récupère pour venger celui-ci (« Atlantean Sword »). Réalisées par l’artiste dans une entreprise spécialisée à Diekirch, dans les Ardennes luxembourgeoises, ces sculptures imposantes allient univers anachronique et technologie de pointe. En renvoyant à un passé mythique, l’installation de l’artiste nous amène à considérer les origines de l’industrie métallurgique pour mieux interroger son actualité dans un contexte où la technologie menace d’échapper au contrôle de l’homme. En axant son exposition sur une fiction aux traits apocalyptiques, il nous invite par ailleurs à réfléchir sur notre responsabilité dans l’usage que nous faisons de la technologie.

Xavier Mary (né en 1982 à Liège) a étudié les techniques d’impression à l’École supérieure des arts Saint-Luc Liège et obtenu un master en art de l’Erg à Bruxelles. Il a exposé dans de nombreux musées et centres d’art à travers l’Europe, dont Bétonsalon, La Maison Rouge (Paris), Wiels (Bruxelles), M HKA (Anvers) et la Villa Arson (Nice). Il a par ailleurs effectué des résidences d’artistes auprès de nombreuses institutions, parmi lesquelles Künstlerhaus Bethanien (Berlin), APT Studios (New York), AIR (Anvers), Museo delle Palme (Palerme) et Komplot (Bruxelles). En 2018 son travail sera notamment présenté au BPS22 (Charleroi) et au Neuer Aachener Kunstverein (Aix-la-Chapelle).

Exposition sous le haut patronage de l'Ambassade de Belgique à Luxembourg.


‘Fire and wind come from the sky, from the gods of the sky. But Crom is your god, Crom and he lives in the earth. Once, giants lived in the Earth, Conan. And in the darkness of chaos, they fooled Crom, and they took from him the enigma of steel. Crom was angered. And the Earth shook. Fire and wind struck down these giants, and they threw their bodies into the waters, but in their rage, the gods forgot the secret of steel and left it on the battlefield. We who found it are just men. Not gods. Not giants. Just men. The secret of steel has always carried with it a mystery. You must learn its riddle, Conan. You must learn its discipline. For no one – no one in this world can you trust. Not men, not women, not beasts. [Points to the sword] This you can trust.’

The exhibition The Enigma of Steel by the Belgian artist Xavier Mary is loosely inspired by the film Conan the Barbarian (1982) directed by John Milius and based on a story by Robert E. Howard. The film is set in the Hyborian Age, a fictional period in the history of the Earth between 14,000 and 10,000 BCE (late Upper Palaeolithic). The title of the exhibition refers to the eponymous legend as told to Conan by his father.

Mary’s work for Nosbaum Reding consists of sheets of laminated steel with engravings made using a plasma cutter. Besides a transcription of the dialogue situating the legend of the origins of steel, they feature the swords that string together the narrative of the film, namely, the ‘Master Sword’ forged by Conan’s father and the ‘Atlantean Sword’ that Conan uses to avenge his father. Produced by the artist in a specialised metalworking shop in Diekirch, a small town in the Luxembourgish Ardennes, these imposing sculptures combine anachronistic fantasy worlds and advanced technology. Harking back to a mythical past, the artist’s installation encourages us to consider the origins of the steelmaking industry and question its current role in a context where technology threatens to elude our control. By focusing on an apocalyptic narrative, he furthermore invites us to reflect on our responsibility in the use we make of technology.

Xavier Mary (born 1982 in Liège) studied printing techniques at the École supérieure des arts Saint-Luc Liège and obtained a master’s degree in art from the École de recherche graphique (Erg) in Brussels. He has exhibited in numerous museums and art centres across Europe, including Bétonsalon, La Maison Rouge (Paris), Wiels (Brussels), M HKA (Antwerp) and Villa Arson (Nice). Artist residencies include Künstlerhaus Bethanien (Berlin), APT Studios (New York), AIR (Antwerp), Museo delle Palme (Palermo) and Komplot (Brussels). In 2018 his work will be presented at BPS22 (Charleroi) and Neuer Aachener Kunstverein (Aachen), among others.

Exhibition under the patronage of the Embassy of Belgium in Luxembourg.