Ersatzstadt

11.3.2006 - 22.4.2006

Artist

  • Karina Bisch


Press Kit

Download Press Kit

Art Contemporain – Nosbaum & Reding a le plaisir de présenter Ersatzstadt, la première exposition personnelle de Karina Bisch à Luxembourg. Née en 1974, Karina Bisch vit et travaille à Paris et à Amsterdam, où elle est actuellement en résidence à la Rijksakademie van beeldende kunsten.

« Chaque exposition est un moment différent du travail, la suggestion d’un biais pour l’aborder sous un nouvel angle.
Ma proposition pour Ersatzstadt est orientée vers la notion d’architecture, et plus précisément vers ce qui a motivé mon travail à son début, les formes géométriques issues du modernisme que l’on retrouve aujourd’hui dans notre vie quotidienne (et particulièrement dans les décors architecturaux), succédanés des figures historiques.
Le triptyque Luxembourg, réalisé pour l’exposition, prend par exemple pour modèle une mosaïque installée dans les couloirs de la gare de Luxembourg ville : une sorte de caricature de tableau de Kandinsky mâtiné d’éléments très 80’s. Refaire un tableau d’après ces formes hybrides, mais néanmoins encore identifiables, me permet de les réinvestir, et de réfléchir sur le projet moderniste aujourd’hui.
L’espace de la galerie sera aussi un moment d’expérimentation, de rapprochement, de réorganisation de pièces plus anciennes mais peu montrées et de nouvelles pièces créées pour ce projet. »

Karina Bisch, février 2006
 
« (…) La stratification est donc à l'échelle d'une œuvre autant qu'à celle d'une exposition. Méthode dans la conception des expositions, elle est aussi à l'œuvre dans ton travail.
La stratification - marque du temps - est aussi une méthode d'appropriation. Des liens se créent entre des éléments hétérogènes désormais indissociables. Elle relie et produit une unité singulière qui dépasserait la juxtaposition, l'alignement ou le recouvrement. Les éléments indexés sont de nature différente : anonymes, historiques, artistiques, culturels... Enfin, elle est une méthode qui produit du sens par la liaison, autant qu'un phénomène qui t'échappe volontiers. (…) »

Julien Fronsacq, extrait de « Entretien avec Karina Bisch », in Karina Bisch, 2005