Hubert Kiecol

22.3.2007 - 19.5.2007

La seule fantaisie de style qui transperce le voile minimaliste du travail de Hubert Kiecol sont les titres des œuvres « Hier » (Ici), « Heilige » (Sainte), « Zahnräder » (roues dentées). Ils nous font pressentir que cette rigueur formelle, ces formes épurées et peu bavardes et ces matériaux ternes sont motivés par une noble retenue. Less is more fut le slogan de l’art minimal américain. Sur le plan des apparences physiques, Hubert Kiecol ne transgresse nullement cette doctrine. Les sculptures ou monotypes rappellent les silhouettes de maisons, des fenêtres ouvertes ou un ciel étoilé. La forme n’est plus qu’une évocation, un souvenir ou plutôt un désir. La démarche du sculpteur Hubert Kiecol est probablement l’une des rares manifestations du romantisme dans l’art contemporain.

Hubert Kiecol expose pour la première fois à la galerie Nosbaum & Reding – Art Contemporain. Un choix unique d’oeuvres historiques et de productions récentes permet de parcourir l’univers très personnel de cet artiste d’exception.

Né en 1950 à Bremen-Blumenthal, titulaire du prestigieux Prix Wolfgang Hahn décerné par la Société pour l’Art Moderne au Musée Ludwig à Cologne, Hubert Kiecol vit et travaille à Cologne. Depuis 1993, Hubert Kiecol est professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf. Parallèlement à cette exposition-ci, il sera montré à la Hamburger Kunsthalle dans une exposition de groupe, Hommage à Malevich. Deux de ses œuvres étaient récemment visibles à Luxembourg lors de l’exposition collective My Home Is My Castle à la Dexia BIL.